Da Le Monde del 22/05/2006
Originale su http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-774340,0.html

Les indépendantistes ont officiellement remporté le référendum au Monténégro

Les partisans de l'indépendance du Monténégro ont remporté le référendum de dimanche avec 55,4 % des voix, a indiqué, lundi 22 mai, la Commission pour le référendum après le décompte de 399 535 des voix sur les 462 937 électeurs qui ont voté. "55,4 % des électeurs ont voté l'indépendance du Monténégro, tandis que 44,6 % ont voté pour l'Etat commun", a déclaré le président de la Commission, Frantisek Lipka, lors d'un point de presse à Podgorica. Le seuil de 55 % était celui fixé par l'Union européenne pour reconnaître le scrutin. M. Lipka a toutefois précisé que les résultats "pourraient changer, mais que ces modifications ne seraient pas importantes". Le taux de participation a été de 86,3 %.

Lundi au petit matin, le premier ministre monténégrin, Milo Djukanovic, a déclaré à ses supporters rayonnants, réunis au siège du gouvernement : "Mesdames et messieurs, permettez-moi de vous annoncer que, par la volonté de ses citoyens, le Monténégro a rétabli son indépendance." En parlant de "rétablissement", M. Djukanovic faisait allusion aux périodes de l'histoire où son pays a déjà été indépendant.

L'indépendance du Monténégro signifie l'apparition d'un nouveau pays sur le globe et la fin de la Yougoslavie, dont les autres républiques – Slovénie, Croatie, Bosnie, Macédoine – se sont séparées lors des guerres des années 1990 dans les Balkans.


EXPLOSION DE JOIE À PODGORICA

Elle est aussi un triomphe personnel pour M. Djukanovic, 44 ans, qui milite depuis des années en faveur de l'indépendance de son pays. Il a été longuement applaudi par ses supporters, dont beaucoup portaient des drapeaux monténégrins, au rouge frappé d'un aigle bicéphale doré, et scandaient "Nous avons un Etat !", "Vive le Monténégro !" et "Milo ! Milo !". "Le Monténégro est un nouvel Etat indépendant, un nouveau membre de l'ONU qui prétend, dans les plus brefs délais, devenir un membre à part entière de la communauté des peuples européens", a lancé M. Djukanovic.

L'Union européenne avait décidé, au début du mois de mai, de suspendre ses négociations de rapprochement avec la Serbie-Monténégro en raison de l'incapacité de Belgrade à arrêter le général fugitif Ratko Mladic, inculpé de génocide par le Tribunal pénal international. En devenant indépendant, le Monténégro compte reprendre le plus vite possible ces discussions, qui revêtent pour M. Djukanovic un caractère prioritaire.

L'annonce des résultats du scrutin a provoqué une explosion de joie à Podgorica avec un déchaînement de feux d'artifice et de pétards, jusque tard dans la nuit.


UN SÉRIEUX REVERS POUR BELGRADE

Le Monténégro (650 000 habitants) et la Serbie, près de quinze fois plus peuplée, ont formé, en 2003, sur les ruines de la Yougoslavie, une union aux liens souples, donnant à Podgorica une autonomie totale avec un gouvernement, un Parlement, une monnaie (l'euro) et un système douanier qui lui sont propres.

Pour Belgrade, qui a pris parti pour les unionistes, l'indépendance du Monténégro est un sérieux revers, et les autorités serbes ont gardé le silence après l'annonce des premières estimations donnant la victoire à l'indépendance.

Les chefs d'Etats des Balkans ont eux salué la prise d'indépendance de leur voisin. "Avant la fin de l'année, le Kosovo rejoindra le Monténégro en tant que nouvel Etat et ces nouveaux pays seront un important facteur de stabilisation de la région", s'est félicité Agim Ceku, le premier ministre albanais du Kosovo, dont l'avenir est actuellement en négociation avec la Serbie et l'UE. En écho, le premier ministre macédonien, Vlado Buckovski, s'est félicité de "la fin du projet yougoslave", estimant que le résultat du référendum pourrait pousser Belgrade à se rapprocher de l'Union européenne. Comme le Kosovo et la Macédoine, l'Albanie, par la voix de son premier ministre, Sali Berisha, a souhaité que la région "suive la route d'une intégration euro-atlantique".

L'Union européenne a annoncé lundi qu'elle respecterait le résultat du référendum, bien qu'elle eut préféré éviter que le Montenegro devienne indépendant.

Sullo stesso argomento

News in archivio

Riaperte le trattative per l'ingresso del Montenegro
Ue: disco verde per Bulgaria e Romania nel gennaio 2007
Ma Bruxelles avverte Sofia e Bucarest: dovranno adeguare gli standard interni a quelli dei 25
su Adnkronos del 26/09/2006
 
Cos'� ArchivioStampa?
Una finestra sul mondo della cultura, della politica, dell'economia e della scienza. Ogni giorno, una selezione di articoli comparsi sulla stampa italiana e internazionale. [Leggi]
Rassegna personale
Attualmente non hai selezionato directory degli articoli da incrociare.
Sponsor
Contenuti
Notizie dal mondo
Notizie dal mondo
Community
• Forum
Elenco degli utenti

Sono nuovo... registratemi!
Ho dimenticato la password
• Sono già registrato:
User ID

Password
Network
Newsletter

iscriviti cancella
Suggerisci questo sito

Attenzione
I documenti raccolti in questo sito non rappresentano il parere degli autori che si sono limitatati a raccoglierli come strumento di studio e analisi.
Comune di Roma

Questo progetto imprenditoriale ha ottenuto il sostegno del Comune di Roma nell'ambito delle azioni di sviluppo e recupero delle periferie

by Mondo a Colori Media Network s.r.l. 2006-2019
Valid XHTML 1.0, CSS 2.0