Da Le Monde del 02/11/2006
Originale su http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-830084,0.html

Une attaque de la guérilla colombienne dans le nord du pays fait 28 morts

di Marie Delcas

BOGOTA - ix-sept policiers et un civil ont trouvé la mort lors d'une attaque menée par la guérilla, mercredi 1er novembre, contre le commissariat du village de Tierradentro, dans le département de Cordoba (nord). Selon le général Jorge Castro, commandant en chef de la police, onze guérilleros des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC, extrême gauche) ont également été tués. Cette action, la plus violente depuis le début de l'année, compromet les chances d'une négociation sur le sort des 58 otages aux mains de la guérilla. Le 19 octobre, à la suite de l'explosion, à Bogota, d'une voiture piégée, attribuée aux FARC, le président Alvaro Uribe avait mis un terme aux timides tractations pour obtenir la libération des otages et annoncé son intention de ne rien négocier "tant que dureront les actions terroristes".

Les FARC ont ouvert le feu contre le poste de police vers 3 heures. Venus prêter main forte, 50 policiers qui patrouillaient dans la région sont tombés dans une embuscade. Les mortiers artisanaux de la guérilla ont provoqué d'importants dégâts. Selon le général Castro, la présence de rebelles cachés depuis la veille et mêlés à la population du village a compliqué la riposte des forces de l'ordre. Selon le commandant de la police, 150 guérilleros auraient participé à l'attaque. Les médias locaux parlent, eux, de 450 combattants. Ce chiffre constitue un revers pour un gouvernement qui affirmait avoir anéanti la capacité de mobilisation des FARC.

Dans les années 1990, les paramilitaires des Autodéfenses unies de Colombie (AUC) avaient arraché à la guérilla le contrôle de la région de Monteria, chef-lieu de Cordoba. Les AUC ayant accepté de négocier avec le gouvernement Uribe, ses 31 000 hommes ont rendu les armes. La question de savoir si l'armée serait capable d'empêcher le retour de la guérilla dans les régions abandonnées par les AUC était posée. Les FARC viennent d'y apporter une sanglante réponse.

Sullo stesso argomento

Articoli in archivio

Il boom delle mine
Nel 2005, 7.328 persone sono state mutilate e uccise dalle mine: l'11% in più dell'anno prima
di Enrico Piovesana su Peace Reporter del 02/10/2006
In prigione
Tredici leader paramiliari si consegnano alla giustizia sotto dettame di Alvaro Uribe
di Stella Spinelli su Peace Reporter del 17/08/2006

News in archivio

Colombia: le recenti alluvioni hanno colpito tanti poveri
Gli aiuti della Comunità di Sant'Egidio
su Comunità di Sant'Egidio del 06/06/2006

In biblioteca

di AA.VV.
Internazionale, 2000
 
Cos'è ArchivioStampa?
Una finestra sul mondo della cultura, della politica, dell'economia e della scienza. Ogni giorno, una selezione di articoli comparsi sulla stampa italiana e internazionale. [Leggi]
Rassegna personale
Attualmente non hai selezionato directory degli articoli da incrociare.
Sponsor
Contenuti
Notizie dal mondo
Notizie dal mondo
Community
• Forum
Elenco degli utenti

Sono nuovo... registratemi!
Ho dimenticato la password
• Sono già registrato:
User ID

Password
Network
Newsletter

iscriviti cancella
Suggerisci questo sito

Attenzione
I documenti raccolti in questo sito non rappresentano il parere degli autori che si sono limitatati a raccoglierli come strumento di studio e analisi.
Comune di Roma

Questo progetto imprenditoriale ha ottenuto il sostegno del Comune di Roma nell'ambito delle azioni di sviluppo e recupero delle periferie

by Mondo a Colori Media Network s.r.l. 2006-2017
Valid XHTML 1.0, CSS 2.0