Da Le Monde del 04/09/2006
Originale su http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-809237,0.html

Violents affrontements entre l'OTAN et les talibans

di Françoise Chipaux

KABUL - Les affrontements entre les forces de l'OTAN et des groupes d'insurgés ont redoublé de violence ces derniers jours en Afghanistan. Lundi 4 septembre, un attentat-suicide visant une patrouille britannique à Kaboul a tué quatre Afghans et blessé quatre soldats, dont deux grièvement. Dimanche, quatre soldats canadiens qui participaient à l'opération "Medusa", lancée samedi à l'aube par environ 2000 soldats canadiens et afghans, dans le district de Panjwayi, à 35 km à l'ouest de Kandahar (Sud), avaient été tués et sept autres blessés, dans des affrontements avec les insurgés.

Ces morts s'ajoutent aux 14 militaires britanniques tués, samedi, dans le crash de leur avion de reconnaissance engagé dans la même opération. L'appareil devait permettre de faire "un relevé très détaillé de l'objectif" pour éviter des victimes civiles, a précisé, dimanche, le commandant Quentin Innis, un porte-parole de l'OTAN dans le Sud.

Selon un communiqué de l'OTAN, "plus de 200 talibans auraient été tués et 80 autres arrêtés" depuis le début de l'opération. Citant des renseignements de l'armée, le porte-parole du ministère afghan de la défense, le général Mohammad Zahir Azimi, a affirmé que 89 insurgés ont été tués. Les bilans sur les combats sont à prendre avec prudence car, dans la plupart des cas, les corps ne sont pas retrouvés. L'offensive "Medusa", la plus importante déclenchée par l'OTAN depuis qu'elle a pris la responsabilité des opérations dans le Sud de l'Afghanistan, le 31 juillet, vise à chasser les talibans du district de Panjwayi.

La stratégie affichée de l'OTAN de faire du développement pour amener la population à soutenir le gouvernement se heurte jusqu'à maintenant à l'intensité des affrontements avec les insurgés. Des combats incessants se déroulent, depuis mai, dans le district de Panjwayi, où le chef suprême des talibans, toujours en fuite, le mollah Mohammad Omar, avait sa madrasa (école coranique). Aucune date limite n'a été fixée pour cette opération, qui pourrait constituer un test sur la façon, pour l'OTAN, de reprendre l'initiative dans une région où les talibans ne cessent de gagner du terrain.

Sullo stesso argomento

Articoli in archivio

La OTAN reconoce haber matado a civiles en un bombardeo en Afganistán
Las autoridades afganas acusan a la Alianza de matar a 63 civiles por error
su El Pais del 27/10/2006
Doppio gioco pachistano
Le nuove strategie di Musharraf in Afghanistan
di Elisa Giunchi su Lettera 22 del 17/10/2006

News in archivio

Energia: crepe nucleari in Gran Bretagna
La British Energy ammette guasti agli impianti di Hartlepool e di Hinkley Point. Fermati i reattori. La società perde in Borsa
su La Nuova Ecologia del 16/10/2006
 
Cos'� ArchivioStampa?
Una finestra sul mondo della cultura, della politica, dell'economia e della scienza. Ogni giorno, una selezione di articoli comparsi sulla stampa italiana e internazionale. [Leggi]
Rassegna personale
Attualmente non hai selezionato directory degli articoli da incrociare.
Sponsor
Contenuti
Notizie dal mondo
Notizie dal mondo
Community
• Forum
Elenco degli utenti

Sono nuovo... registratemi!
Ho dimenticato la password
• Sono già registrato:
User ID

Password
Network
Newsletter

iscriviti cancella
Suggerisci questo sito

Attenzione
I documenti raccolti in questo sito non rappresentano il parere degli autori che si sono limitatati a raccoglierli come strumento di studio e analisi.
Comune di Roma

Questo progetto imprenditoriale ha ottenuto il sostegno del Comune di Roma nell'ambito delle azioni di sviluppo e recupero delle periferie

by Mondo a Colori Media Network s.r.l. 2006-2019
Valid XHTML 1.0, CSS 2.0