Da Le Monde del 27/07/2006
Originale su http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3214,36-798886,0.html

La Géorgie se bat contre un chef rebelle, tout en se défendant de vouloir relancer le conflit abkhaz

Les échanges de tirs entre l'armée géorgienne et les milices rebelles d'Emzar Kvitsiani se sont poursuivis, mercredi 26 juillet jusqu'à la tombée de la nuit, près de la frontière avec la république séparatiste d'Abkhazie.

Des soldats géorgiens ont été blessés dans la nuit de mardi à mercredi, lors d'une opération menée dans la vallée de la Kodori, secteur échappant au contrôle de Tbilissi. "Les rebelles ont été les premiers à ouvrir le feu", a affirmé Georgui Arveladze, secrétaire général de la présidence géorgienne. La chaîne de télévision indépendante géorgienne Rustavi-2 fait état de quatre officiers blessés au sein des forces gouvernementales, ainsi que de dix-huit rebelles et trois civils blessés.

La Géorgie avait annoncé mardi avoir engagé une "opération de police" dans les gorges de Kodori pour désarmer des milices menées par Emzar Kvitsiani, un ancien responsable local qui n'obéit plus à Tbilissi. Quelque 800 soldats auraient été déployés dans la région.

Les milices de Kvitsiani, qui comptent entre 300 et 400 hommes, ont été créées en 1992, lors du conflit qui avait opposé la Géorgie à l'Abkhazie sécessionniste, pour protéger les gorges de Kodori des Abkhazes. Elles étaient formellement subordonnées à Tbilissi, avant d'être accusées par le pouvoir central d'activités criminelles et officiellement dissoutes en 2005.


A QUELQUES MÈTRES DE L'ABKHAZIE

Actuellement, une partie de la vallée de la Kodori est contrôlée par les séparatistes abkhazes et une autre partie par Kvitsiani, qui a irrité Tbilissi en proclamant l'autonomie de son fief, dimanche soir, et en annonçant qu'il avait eu des discussions avec des responsables abkhazes et avec des membres de la force de maintien de la paix russe.

"S'ils violent d'un mètre la frontière abkhaze, nous ouvrirons le feu", a de son côté déclaré le "président" abkhaze, Sergueï Bagapch, à l'intention des soldats géorgiens, ajoutant qu'il avait dépêché des troupes dans la zone. La Géorgie a répondu qu'elle ne comptait pas se servir de cette opération pour relancer le conflit avec les séparatistes abkhazes.

La Russie, accusée par les Géorgiens de soutenir en sous-main les territoires séparatistes, a déclaré son "inquiétude". "La situation dans la partie haute des gorges de Kodori s'est détériorée (...). Un nouveau conflit se développe près de nos frontières et cela nous inquiète", a déclaré le ministre de la défense, Sergueï Ivanov. Il a assuré que les forces d'interposition russes, qui "se sont retrouvées entre le marteau et l'enclume", rempliraient leur mandat malgré le vote du Parlement géorgien, le 18 juillet, exigeant le "retrait immédiat" des soldats russes des régions séparatistes d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud. Le président pro-occidental géorgien, Mikhaïl Saakachvili, élu en 2004, s'est juré de reprendre en main ces deux régions, soutenues par Moscou, qui a accordé la nationalité russe à de nombreux résidents des deux territoires.

Sullo stesso argomento

Articoli in archivio

Giallo a Tbilisi. «Granata lanciata vicino a Bush»
I servizi americani indagano su segnalazione delle autorità georgiane. Illeso il presidente Usa, rientrato ieri a Washington
di Ennio Caretto su Corriere della Sera del 11/05/2005
 
Cos'� ArchivioStampa?
Una finestra sul mondo della cultura, della politica, dell'economia e della scienza. Ogni giorno, una selezione di articoli comparsi sulla stampa italiana e internazionale. [Leggi]
Rassegna personale
Attualmente non hai selezionato directory degli articoli da incrociare.
Sponsor
Contenuti
Notizie dal mondo
Notizie dal mondo
Community
• Forum
Elenco degli utenti

Sono nuovo... registratemi!
Ho dimenticato la password
• Sono già registrato:
User ID

Password
Network
Newsletter

iscriviti cancella
Suggerisci questo sito

Attenzione
I documenti raccolti in questo sito non rappresentano il parere degli autori che si sono limitatati a raccoglierli come strumento di studio e analisi.
Comune di Roma

Questo progetto imprenditoriale ha ottenuto il sostegno del Comune di Roma nell'ambito delle azioni di sviluppo e recupero delle periferie

by Mondo a Colori Media Network s.r.l. 2006-2019
Valid XHTML 1.0, CSS 2.0