Da Le Monde del 20/03/2006
Originale su http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-752559,0.html

CPE: les syndicats et les étudiants maintiennent la pression, Villepin reste déterminé

Quelque 450 délégués étudiants, rassemblés dimanche 19 mars à Dijon en une coordination nationale, ont voté dans la nuit un appel à une grève interprofessionnelle jusqu'au retrait de la loi sur l'égalité des chances, dans laquelle figure le contrat première embauche (CPE).

Au terme de dix-sept heures de discussions, les délégués ont aussi appelé à deux journées de mobilisation, mardi et jeudi. Ceux qui auront les moyens de se déplacer sont incités à se rendre jeudi à Paris pour une manifestation centralisée.Cet "appel de Dijon" est adressé à tous les étudiants, lycéens, salariés, syndicats et "précaires". Les délégués, issus de 66 universités, de quatre IUT et d'une demi-douzaine de grandes écoles, avaient débattu depuis 11 h 30 de l'opportunité d'élargir leurs revendications au-delà du retrait du CPE.

De leur côté, forts d'une nouvelle manche gagnée dans la bataille d'usure du CPE, les syndicats se réunissent lundi pour envisager une suite à la mobilisation de samedi, l'organisation d'une journée de grève étant évoquée. Après le succès de la mobilisation de samedi, les syndicats se retrouvent à 17 heures lundi au siège de la CFTC pour envisager de nouvelles actions afin d'accroître la pression sur le gouvernement. La FSU, FO et la CGT ont suggéré l'organisation d'une journée de grève interprofessionnelle. Dès samedi, ils en avaient appelé "solennellement" à Jacques Chirac et au gouvernement, estimant qu'ils "portent l'entière responsabilité des tensions sociales". Pour la CGT, Bernard Thibault a averti qu'il n'était pas question de laisser "s'installer en France" une réforme instaurant "pour la première fois en Europe la possibilité pour les employeurs de licencier sans motif, un précédent unique". Quant aux lycéens de la FIDL, ils ont déjà annoncé une nouvelle journée de manifestation le 23 mars.


VILLEPIN DÉTERMINÉ

Dans ce contexte, Dominique de Villepin paraît déterminé à garder le cap. Dominique de Villepin exclut tout retrait du CPE, auquel "il faut donner sa chance", mais "regrette" que sa "méthode" ait suscité de "l'incompréhension", dans un entretien au mensuel Citato, réalisé dimanche et à paraître cette semaine. "Pour ma part, je suis convaincu que [le CPE] marchera, qu'il créera des nouveaux emplois, comme le CNE (contrat nouvelles embauches) a créé des dizaines de milliers d'emplois nouveaux", a réaffirmé le chef du gouvernement.

Côté gouvernement, le ministre de l'intérieur, Nicolas Sarkozy, s'est rendu dimanche après-midi à Matignon pour un "long entretien" avec Dominique de Villepin sur "la situation politique" liée à la crise autour du CPE, a-t-on appris dans l'entourage de M. Sarkozy. En tout cas, l'atmosphère ne semble pas être au recul : le président du Sénat, Christian Poncelet (UMP), a estimé dimanche que "l'ultimatum" formulé par certains syndicats sur un retrait du CPE "n'est pas acceptable" et que la loi "ne peut être modifiée par la rue" ; le président de l'Assemblée nationale, Jean-Louis Debré, a, lui, estimé que "donner l'ordre à l'Etat par un ultimatum de ne pas appliquer ou de retirer une loi votée par le Parlement, c'était porter atteinte à la République et à la démocratie".

Par ailleurs, vingt-quatre personnes, sur 72 en garde à vue dimanche à la mi-journée, étaient en cours de défèrement dimanche soir au parquet de Paris après la manifestation anti-CPE de la veille. Sur les 72 personnes, 29 ont été relâchées, les autres feront l'objet d'un traitement judiciaire.

Sullo stesso argomento

Articoli in archivio

Parigi sta pensando anche a un codice ambientale da rispettare per le strutture pubbliche
Quando la casa consuma meno
In Francia sconto fiscale per l’edilizia ecologica. In Italia ancora nessun aiuto
di Antonella Mariotti su La Stampa del 04/09/2006
Parigi il presidente e la cancelliera avvertono anche l'Iran: «ambigui sul nucleare»
Chirac e Merkel d'accordo «Il vero problema è la Siria»
di Domenico Quirico su La Stampa del 26/08/2006

News in archivio

Prodi: ''Serve un'autorità Ue''
Energia: blackout elettrico in mezza Europa
Tra le 22 e le 23 sono rimaste al buio alcune regioni di Germania, Francia, Italia (Piemonte, Liguria e Puglia) e Belgio. L'Authority chiederà un'indagine europea
su Adnkronos del 05/11/2006
 
Cos'� ArchivioStampa?
Una finestra sul mondo della cultura, della politica, dell'economia e della scienza. Ogni giorno, una selezione di articoli comparsi sulla stampa italiana e internazionale. [Leggi]
Rassegna personale
Attualmente non hai selezionato directory degli articoli da incrociare.
Sponsor
Contenuti
Notizie dal mondo
Notizie dal mondo
Community
• Forum
Elenco degli utenti

Sono nuovo... registratemi!
Ho dimenticato la password
• Sono già registrato:
User ID

Password
Network
Newsletter

iscriviti cancella
Suggerisci questo sito

Attenzione
I documenti raccolti in questo sito non rappresentano il parere degli autori che si sono limitatati a raccoglierli come strumento di studio e analisi.
Comune di Roma

Questo progetto imprenditoriale ha ottenuto il sostegno del Comune di Roma nell'ambito delle azioni di sviluppo e recupero delle periferie

by Mondo a Colori Media Network s.r.l. 2006-2019
Valid XHTML 1.0, CSS 2.0