Da Le Monde del 23/03/2005
Originale su http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-630350,0.html

Un gouvernement irakien en vue, une centaine de tués mardi

Les chiites et les Kurdes, grands gagnants des élections du 30 janvier, se sont attribués l'essentiel des portefeuilles ministériels du futur cabinet irakien, après de longues tractations.

Les chiites s'attribueraient de 16 à 17 des portefeuilles, dont ceux de l'intérieur, des finances et du conseil de la sécurité nationale, a affirmé, mardi 22 mars, Maryam Al-Rayes, une des négociatrices pour l'Alliance unifiée irakienne (AUI), qui peut compter sur au moins 146 élus à l'Assemblée nationale.

Les Kurdes, deuxièmes au scrutin, obtiendraient entre sept et huit ministères, dont celui des affaires étrangères, et souhaitent aussi celui du pétrole.

Les sunnites, grands perdants de l'élection, qu'ils avaient largement boycottée, auraient quatre à six ministères, dont peut-être celui de la défense. Les chrétiens en recevraient un, comme les Turcomans.

Mme Rayes a confirmé que la présidence de l'Etat reviendrait au Kurde Jalal Talabani et le poste de premier ministre au chiite Ibrahim Al-Jaafari. Un sunnite se verrait attribuer le poste de président de l'Assemblée nationale.

Selon elle, les négociations devaient reprendre, mercredi, avec les Kurdes après la célébration de la fête de Norouz, le Nouvel An kurde, qui se déroule depuis dimanche. Une source kurde a confirmé ces informations de Mme Rayes.

Quant à l'inclusion dans l'exécutif de la liste du premier ministre sortant, Iyad Allaoui, un chiite "laïque", elle a estimé qu'il avait "de très faibles chances de participer au gouvernement". Sa liste était arrivée en troisième position.

Commencées fin février, les négociations pour la formation du gouvernement devraient se terminer jeudi, selon des négociateurs kurdes et chiites, mais le chef du parti chiite Dawa, Ibrahim Al-Jaafari, a déclaré mardi à la télévision irakienne que "cette limite pouvait aller jusqu'à la fin du mois".

Le ministre des affaires étrangères irakien sortant, Hoshyar Zebari, a appelé lors du sommet arabe qui s'est ouvert, mardi, à Alger les pays arabes à abandonner "cet état d'attente et d'inertie vis-à-vis de l'Irak". "Qu'ils nous fournissent une aide claire et solide", a-t-il souhaité.


80 INSURGÉS TUÉS

Les négociations s'inscrivent dans un contexte de violence qui s'est poursuivie, mardi, en Irak.

Les commandos du ministère de l'intérieur irakien, appuyés par l'armée américaine, ont tué mardi 80 insurgés au nord de Bagdad, a indiqué, mercredi, un officier supérieur irakien du centre de coordination militaire américano-irakien. "Nous avons tué 80 hommes armés dans une bataille qui a duré dix-sept heures à l'ouest de Tikrit (180 km au nord de Bagdad), près du lac Tharthar. Au cours de la bataille, nous avons perdu douze hommes, dont quatre officiers", a affirmé le colonel Mohammad Ibrahim, en se référant à un communiqué du centre de coordination.

D'autres violences ont fait au moins 19 morts dans le pays. A Bagdad, dans le quartier de Doura, trois des assaillants ayant ouvert le feu contre des passants et des magasins près de la mosquée chiite Sadr ont été tués, selon l'armée irakienne.

Dans le même secteur, le chauffeur d'un haut fonctionnaire du ministèrede l'intérieur irakien a été assassiné par balles en se rendant à son travail, selon une source au ministère.

Un chauffeur routier irakien dans un convoi escorté par les forces américaines et irakiennes a été tué par un engin explosif à Chorqat (200 km au nord de Bagdad), selon la police.

A Mossoul (nord du pays), quatre personnes à bord d'un taxi ont été tuées par un engin explosif qui visait une patrouille américaine, a indiqué la police.

Trois soldats irakiens ont été tués, mardi soir, sur une route entre Baiji et Chorgat (200 km au nord de Bagdad) par des tirs d'armes légères et des roquettes antichars, selon un capitaine de l'armée.

Deux corps de soldats irakiens ayant disparu lundi ont été retrouvés avec une balle dans la tête, mardi, au nord de Baiji, selon une source policière.

Sept membres des forces du ministère de l'intérieur irakien sont morts, mardi, dans une attaque contre une base de rebelles dans la province de Salaheddine, au nord-ouest de Bagdad, selon un communiqué des forces américaines.

De son côté, une source du ministère de la défense a affirmé que les corps de cinq soldats irakiens avaient été retrouvés à Kout (175 km au sud de Bagdad).


SCANDALE

Par ailleurs, les Nations unies ont reconnu, mardi, avoir promis de prendre en charge les frais d'avocat de Benon Sevan, l'ex-administrateur de leur programme "Pétrole contre nourriture" en Irak, au centre d'un scandale de mauvaise gestion et de corruption.

Fred Eckhard, le porte-parole du secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a indiqué que ce dernier avait pris, sur avis de ses conseillers, la décision de couvrir les frais légaux de M. Sevan.

"Les factures qu'il (M. Sevan) nous a présentées sont actuellement à l'étude, aucun paiement n'a encore été fait", a déclaré M. Eckhard.

M. Sevan est l'objet d'une enquête d'une commission indépendante, dirigée par l'ancien directeur de la banque centrale américaine, Paul Volcker, pour sa gestion du programme.

Un rapport d'étape de cette commission avait établi en février que M. Sevan avait porté atteinte à l'intégrité de l'ONU en intervenant de manière inappropriée dans l'attribution de certains contrats pétroliers, dans le cadre du programme.

En vigueur de 1996 à 2003, le programme permettait à l'Irak de Saddam Hussein de vendre du pétrole sous contrôle des Nations unies pour acheter des biens de première nécessité, afin d'alléger les souffrances causées à la population irakienne par l'embargo international imposé au régime après l'invasion du Koweït par l'Irak en 1990.

Sullo stesso argomento

Articoli in archivio

Inchiesta shock di "Rai News 24": l'agente chimico usato come arma. Un veterano: "I corpi si scioglievano"
"Fosforo bianco contro i civili" Così gli Usa hanno preso Falluja
Un documento svela anche un test su un nuovo tipo di Napalm
su La Repubblica del 07/11/2005
Reticenze americane
Due tonnellate di uranio rovesciate dagli inglesi su Bassora. Una quantità imprecisata dagli Usa
di Toni Mira su La Nuova Ecologia del 13/05/2005
 
Cos'� ArchivioStampa?
Una finestra sul mondo della cultura, della politica, dell'economia e della scienza. Ogni giorno, una selezione di articoli comparsi sulla stampa italiana e internazionale. [Leggi]
Rassegna personale
Attualmente non hai selezionato directory degli articoli da incrociare.
Sponsor
Contenuti
Notizie dal mondo
Notizie dal mondo
Community
• Forum
Elenco degli utenti

Sono nuovo... registratemi!
Ho dimenticato la password
• Sono già registrato:
User ID

Password
Network
Newsletter

iscriviti cancella
Suggerisci questo sito

Attenzione
I documenti raccolti in questo sito non rappresentano il parere degli autori che si sono limitatati a raccoglierli come strumento di studio e analisi.
Comune di Roma

Questo progetto imprenditoriale ha ottenuto il sostegno del Comune di Roma nell'ambito delle azioni di sviluppo e recupero delle periferie

by Mondo a Colori Media Network s.r.l. 2006-2019
Valid XHTML 1.0, CSS 2.0