Da Le Monde del 25/01/2005
Originale su http://www.lemonde.fr/web/recherche_articleweb/1,13-0,36-395493,0.html

Tsunami : le nouveau bilan dépasse les 280 000 morts

Le nombre des personnes mortes ou présumées mortes à la suite des raz de marée qui ont ravagé le 26 décembre le littoral de l'océan Indien dépasse les 280 000, après l'annonce, mardi 25 janvier par l'Indonésie, d'un bilan revu nettement à la hausse.

Au moins 228 429 personnes ont trouvé la mort ou sont portées disparues et présumées mortes dans le nord de l'île indonésienne de Sumatra, selon un nouveau bilan du ministère de la santé. Le décompte indonésien précédent faisait état de près de 174 000 morts.

Au Sri Lanka, le bilan reste de 30 957 morts et 5 637 disparus. Ces derniers peuvent difficilement être considérés comme présumés morts car ils auraient pu en réalité faire l'objet d'un double décompte, une partie d'entre eux faisant en fait déjà partie des personnes enterrées à la hâte et qui n'ont jamais été identifiées.

Le cas est semblable en Thaïlande, où les 3 134 disparus pourraient également compter parmi les 5 384 morts officiels.

En Inde, en revanche, les 5 669 disparus sont présumés morts, venant ainsi s'ajouter aux 10 744 personnes officiellement décédées.


CLARIFIER LE BILAN

Mme Chadijah, une responsable du ministère de la santé, a précisé que même si les disparus n'étaient pas officiellement morts, il y a peu d'espoir qu'ils aient survécu un mois après la catastrophe.

"La population peut logiquement présumer que les portés disparus sont morts, mais ce n'est pas ainsi que nous établissons notre bilan quotidien de la catastrophe du tsunami à Atjeh", a-t-elle déclaré.

L'Indonésie souffre d'un manque de coordination interministérielle et les bilans officiels ont été contradictoires, selon les ministères. De surcroît, à plusieurs reprises, les autorités ont annoncé cesser de compter les morts avant de reprendre en fait leur enregistrement.

Le gouvernement indonésien travaille à une clarification du bilan des personnes tuées par le séisme et le raz de marée, avait annoncé, samedi, le ministre de la protection sociale, Alwi Shihab. "Nous sommes en train de mettre en place un système informatique afin d'obtenir un nombre précis des disparus", avait-il déclaré.

Le président indonésien, Susilo Bambang Yudhoyono, avait estimé la semaine passée que le bilan total des morts ne serait peut-être jamais connu en Indonésie, le pays le plus touché par la catastrophe.

Sullo stesso argomento

Articoli in archivio

Tsunami
Le gel de la dette, un geste des pays riches
Le Club de Paris a décidé hier un moratoire sans conditions sur la dette publique du Sri Lanka, de l'Indonésie et des Seychelles, trois pays touchés par le tsunami.

News in archivio

Il Vescovo indonesiano di Maumere (isola di Flores)
Indonesia: "Abbiamo gridato e fatto una campagna non solo per i tre cattolici, ma per la vita umana"
"Continueremo in futuro, accanto a i nostri fratelli musulmani"
su Agenzia Fides del 26/09/2006
 
Cos'� ArchivioStampa?
Una finestra sul mondo della cultura, della politica, dell'economia e della scienza. Ogni giorno, una selezione di articoli comparsi sulla stampa italiana e internazionale. [Leggi]
Rassegna personale
Attualmente non hai selezionato directory degli articoli da incrociare.
Sponsor
Contenuti
Notizie dal mondo
Notizie dal mondo
Community
• Forum
Elenco degli utenti

Sono nuovo... registratemi!
Ho dimenticato la password
• Sono già registrato:
User ID

Password
Network
Newsletter

iscriviti cancella
Suggerisci questo sito

Attenzione
I documenti raccolti in questo sito non rappresentano il parere degli autori che si sono limitatati a raccoglierli come strumento di studio e analisi.
Comune di Roma

Questo progetto imprenditoriale ha ottenuto il sostegno del Comune di Roma nell'ambito delle azioni di sviluppo e recupero delle periferie

by Mondo a Colori Media Network s.r.l. 2006-2019
Valid XHTML 1.0, CSS 2.0